Que les catholiques doivent réparer le scandale d’Assise V

qi2kk7iahvp12m9hniw344ond3dhg83zunp1ekyjxfEn ce 20 septembre 2016 vient de se dérouler la Vème réunion oecuménique à Assise. Cette réunion est si scandaleuse que tout âme catholique bien née ne peut rester sans rien faire devant une si grande injure adressée à la Sainte Trinité et à son Eglise. C’est pourquoi le séminaire Saint Louis Marie Grignion de Montfort à Avrillé fera une adoration réparatrice devant le Saint Sacrement exposé en cette semaine.

Pour bien saisir  la gravité morale de cette rencontre interreligieuse, voici ce que rappelle le journal MCI : medias-catholique.info/…/3835

 » Voici maintenant plus de 50 ans que Mgr Lefebvre s’est lancé dans le combat titanesque de restauration de la Tradition dans l’Eglise.
Lors de la première « rencontre interreligieuse » d’Assise en 1986 (1) il en a pleuré de honte et a cruellement souffert de l’insulte faite à Notre Seigneur. Dans la postface de « Pierre m’aimes-tu ? » (2), de Daniel Le Roux, il écrit :

Lire la suite

Publié dans Non classé

Prélature en vue pour la fsspx

Mgr fellay ne le cache plus : https://www.youtube.com/watch?v=9oKWpVGirL0
Traduction en français d’un passage : http://medias-catholique.info/le-super-diocese-offert-a-la-fsspx-par-un-pap…

Voici la traduction du passage important :
« […] Rome nous offre une nouvelle structure. A sa tête, un évêque. Cet évêque, choisi par le pape, parmi trois noms proposés par la Fraternité et issus de ses membres. Cet évêque aura autorité sur les prêtres, sur les religieux qui veulent être membre (de cette structure) et sur les fidèles. Tous les sacrements ; les fidèles qui appartiendront à cette structure auront le droit absolu de recevoir tous les sacrements des prêtres de la Fraternité. Tous les sacrements, y compris le mariage.

L’évêque aura le droit d’avoir des écoles, des séminaires, d’ordonner (des prêtres), et même d’établir de nouvelles congrégations religieuses et d’accepter en son sein celles qui le souhaiteraient.

C’est quelque chose comme un super diocèse, indépendant à l’égard des évêques locaux. Autrement dit, pour vous, aucun changement par rapport à ce dont vous bénéficiez actuellement. La seule différence sera que vous serez reconnus officiellement comme catholiques.

Vous pouvez imaginer que cela créera beaucoup de conflits avec les évêques locaux, vous pouvez facilement l’imaginer. Donc nous devons demeurer prudents, mais en soi, vous ne pouvez pas imaginer quelque chose de mieux que ce qui nous est offert là. Et l’offre est telle que vous ne pouvez pas penser que c’est un piège.

Ce n’est pas un piège et si quelqu’un nous offre quelque chose comme cela, ce ne peut être que parce qu’il veut notre bien. Il veut le bien de la Tradition, il veut que la Tradition se développe dans l’Eglise.

Il est impossible qu’une telle offre puisse provenir d’ennemis. Les ennemis ont beaucoup d’autres manières de nous écraser, mais pas de cette manière.

Maintenant, vous pourriez dire : si c’est le cas, pourquoi n’acceptez-vous pas ?

Parce que je veux être sûr que cela est vrai. Je n’ai pas le droit de vous entraîner dans un rêve et donc je dois en vérifier chaque aspect. […] »

Publié dans Non classé

Prise de soutane le 5 février 2016

Le 5 février 2016), dans l’église du couvent d’Avrillé, six séminaristes (3 Français, 1 Anglais, 1 Brésilien et 1 Italien) du Séminaire Saint Louis-Marie Grignion de Montfort ont reçu la soutane, au cours de la messe pontificale célébrée par S.E. Mgr Jean-Michel Faure.

Cette cérémonie est la réponse à l’engagement qui fut exprimé par les signataires de l’adresse aux fidèles il y a deux ans déjà:

 » Sous la protection de Notre-Dame gardienne de la foi, nous entendons poursuivre l’opération survie commencée par Mgr Lefebvre.

En conséquence, dans les circonstances tragiques où nous nous trouvons, nous mettons notre sacerdoce à la disposition de tous ceux qui veulent demeurer fidèles au combat de la foi. C’est pourquoi, dès maintenant, nous nous engageons à répondre aux demandes qui nous seront faites pour soutenir vos familles dans leurs tâches éducatives, offrir la formation sacerdotale aux jeunes gens qui le désireront, et assurer la messe, les sacrements et la formation doctrinale partout où il le faudra.

Quant à vous, nous vous exhortons à être des apôtres zélés pour le règne du Christ-Roi et de Marie-Reine.

 Vive le Christ-Roi !

 Notre-Dame gardienne de la foi, protégez-nous !

 Saint Pie X, priez pour nous !

 Le sept janvier deux mille quatorze. »image-j

En passant | Publié le par

Histoire d’une approche

160417_30ans_fsspx_Inde_09

Note du site : Cette analyse est celle des modernistes mais elle n’en demeure pas moins intéressante car la trahison de Mgr Fellay n’en est que plus flagrante .

A première vue, le pape François et la FSSPX sont étrangers.  La FSSPX représente un catholicisme traditionaliste, qui célèbre la Messe tridentine et qui reste hostile à quelques-unes des réalisations du Concile Vatican II comme l’œcuménisme ou la liberté religieuse.  Par contre, Jorge Bergoglio passe pour un réformateur libéral.  De nombreux observateurs ont été surpris de l’orientation donnée par François en matière de rapprochement entre le Vatican et la FSSPX fondée à la suite du Concile par Mgr Lefebvre (190(-1991) et excommuniée en 1988 suite à des sacres non autorisés.  Le prédécesseur de Bergoglio, Benoît XVI, avait cherché la réconciliation avec la FSSPX.  Le scandale entourant les déclarations de l’évêques lefebvriste Richard Williamson sur la shoah et la démission de Benoît XVI en février 2013 ont ralenti le processus de rapprochement.  Depuis ce moment, la voie vers une reconnaissance canonique de la FSSPX semble aplanie. 

 G & W : Pourquoi une réunion de la FSSPX à l’Eglise catholique est-elle si importante ?

 Pozzo : L’Eglise souffre de tout manque d’unité.  La FSSPX se compose d’environ 600 prêtres, 200 séminaristes et d’autres membres, et elle est présente dans 70 pays.  Vous ne pouvez passer outre d’une telle réalité.

Lire la suite

Publié dans Non classé

La Fraternité Saint Pie X et les ordinations sacerdotales

Une nouvelle « normalisation » irrégulière…

source : Gloria TV « traditions »

Une étude récente a prouvé que Mgr Bernard Fellay, Supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, avait contrevenu à une disposition expresse du Chapitre -instance qui lui est supérieure-, en acceptant de sa seule autorité la juridiction « ordinaire » de l’Eglise, concédée par le pape dans une lettre en date du 1er septembre 2015.

Cette étude, datée du 13 juin 2016, est parue sur plusieurs sites internet à partir du 21 juin, notamment sur le site Gloria.tv, auquel on peut se reporter pour de plus amples précisions.

Bien que limitée et temporaire, puisque s’appliquant à deux sacrements seulement (pénitence et extrême-onction) et pour la seule Année jubilaire de la miséricorde, la mesure papale n’en exigeait pas moins, pour être valablement reçue par Mgr Fellay, une délibération préalable d’un Chapitre extraordinaire de la Fraternité, selon ce qu’avait prescrit le Chapitre général de juillet 2012.

Le 22 juin 2016, l’évêque de Ratisbonne a publié un communiqué déclarant « tolérées et acceptées, sans sanction », au terme d’une « concession » accordée par le Saint-Siège « sans contrepartie », les ordinations sacerdotales annoncées pour le 2 juillet à Zaitzkofen (Allemagne). Selon le même communiqué, Mgr Pozzo, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, aurait indiqué que ces ordinations « ne présentent aucun danger, à l’heure actuelle » (sic).

A la comparer au geste de septembre 2015, cette deuxième initiative du Saint-Siège en direction de la Fraternité, touchant cette fois le sacrement de l’ordre, n’est pas substantiellement différente, malgré l’énoncé de prudentes réserves doctrinales et canoniques : il s’agit sans conteste d’un nouveau pas dans la « normalisation » « par paliers » de la situation ecclésiale de l’œuvre de Mgr Lefebvre.

Il faut ajouter que l’interposition d’un évêque résidentiel, Ordinaire du lieu, ne saurait dissimuler que le promoteur de la démarche est évidemment le pape lui-même.

Il résulte de ces éléments qu’un Chapitre extraordinaire de la FSSPX devait, cette fois encore, être réuni -en l’occurrence entre le 22 juin et le 2 juillet 2016- pour statuer sur la position exprimée par l’évêque de Ratisbonne au nom des autorités romaines à propos de ces ordinations sacerdotales en Allemagne.

S’étant abstenu de procéder à la convocation de ce Chapitre, Mgr Fellay a une deuxième fois enfreint la disposition impérative du Chapitre général de 2012 réglant la procédure à observer dans l’éventualité d’une « normalisation canonique », fût-elle unilatérale et partielle, de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X.

7.07.2016 Recuerdo Marcelli

Publié dans Non classé

Opération survie

Cette galerie contient 1 photo.

Arsenius, Monastère Sainte Croix de Nova-Friburgo, le 27 Juin 2016    Compte tenu du fait que Rome a toujours refusé de revenir à la foi traditionnelle de l’Église et, par conséquent, n’a jamais considéré la reconnaissance officielle de la FSSPX de … Lire la suite

Galerie

Mgr Williamson – La nouvelle messe

Cette galerie contient 1 photo.

Petite synthèse des analyses de S.E. Mgr Williamson au sujet de la nouvelle messe.     Il y a des textes profondément théologiques de Mgr Williamson au sujet de la réforme liturgique. Si seulement certains se donnaient la peine de … Lire la suite

Galerie