Quelques réactions au communiqué du 28 juin 2016 des supérieurs de la fsspx.

superieurs_une_1

Suite au communiqué interne à la FSSPX du 28 juin dernier, quelques petites réactions …

 

Tout d’abord, le texte envoyé par l’abbé Girouard à ses amis : 

Chers paroissiens et amis,
DICI a publié aujourd’hui un communiqué qui  a été envoyé par Mgr Fellay aux membres de la FSSPX (prêtres, frères,…) le 28 juin dernier. (Ce n’est pas le même que celui qui a été publié le 29 juin)  Vous pouvez trouver l’entièreté du communiqué ici :

http://www.dici.org/actualites/declaration-du-superieur-general-a-tous-les-membres-de-la-fraternite-saint-pie-x-a-lissue-de-la-reunion-des-superieurs-majeurs-a-anzere-valais-le-28-juin-2016/

Laissez-nous essayer de résumer et clarifier ce document afin de mieux comprendre sa réelle signification.  Je mettrai les numéros de paragraphe entre parenthèses.  Après le résumé, je ferai un commentaire de ce document.

Résumé du communiqué :
  1. La FSSPX a un droit à une reconnaissance canonique mais ne la recherche pas, puisqu’elle a une juridiction de suppléance.
  2. Pascendi dit que la racine du modernisme est l’esprit d’indépendance.  Donc la Croix n’est désormais plus l’axe du monde, mais l’homme l’est (Paul VI à la fin de Vatican II)
  3. L’homme moderne a détrôné le Christ et s’est fait lui-même le roi de l’univers, cherchant sa propre satisfaction en tout.
  4. La FSSPX est opposée à ce déplacement de la Croix vers l’Homme.
  5. Dans le but de lutter contre l’esprit d’indépendance et restaurer la Croix comme axe de l’univers, Dieu a envoyé Mgr Lefebvre qui a fondé une société hiérarchique dédiée aux Ordres Sacrés.  Elle continue le combat pour la vérité.
  6. C’est pour cela que la FSSPX n’est ni conciliaire (qui promeut la royauté de l’Homme), ni factieuse (qui refuse l’aspect social de l’Eglise)
  7. Dieu aide Son Eglise et Son Vicaire, le Pape, et pour cette raison une restauration viendra un jour.  Le signe que ce temps est venu, ce sera quand le Pape exprimera sa volonté de garantir les moyens de restaurer les Ordres Sacrés, la Foi et la Tradition.  Ce signe apportera aussi l’unité nécessaire du mouvement traditionnel.
Commentaires :
  • A) LA MALADIE : La racine du modernisme est l’esprit d’indépendance, qui conduit l’homme à chercher sa propre satisfaction en tout, donc se mettant lui-même au centre de l’univers, donc détrônant le Christ et Sa Croix, comme ce fut confirmé avec Vatican II.
  • B) LE REMÈDE : Pour corriger cela, Dieu a envoyé la FSSPX, qui est hiérarchique, et donc opposée par sa véritable structure à cet esprit d’indépendance, et ainsi au Modernisme. La restauration de la royauté du Christ et de Sa Croix par les Ordres Sacrés continue d’être le but de la FSSPX.  Par là, elle est contre le conciliarisme, alors qu’en même temps, elle ne veut pas être indépendante de la structure de l’Eglise, qui est aussi hiérarchique et guidée par le Vicaire de Dieu.
  • C) LE MÉDECIN : Dieu utilisera le Pape pour terminer cette crise et restaurer le Christ et Sa Croix comme axe de l’univers.  Le signe de cette restauration sera indiqué par Pape qui exprimera sa détermination à utiliser le remède envoyé par Dieu.  Ce signe unifiera tous les membres de la famille de la Tradition.  Effectivement, lequel d’entre eux osera s’opposer à la Volonté manifeste de Dieu ?
  • D) L’ACTE MÉDICAL : Le Pape va gérer le remède envoyé par Dieu à l’Eglise malade en réintégrant officiellement la FSSPX dans la structure de l’Eglise.
  • E) LE TRAITEMENT : Cela prendra du temps de guérir l’Eglise (et le monde par l’Eglise guérie), mais nous sommes confiants que nous allons réussir.  Ne sommes-nous ce remède envoyé par Dieu ?

Chers paroissiens et amis, cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ?  Souvenez-vous de ce que j’ai écrit il y a quelques jours (4 juillet) à propos de la dernière Croisade du Rosaire ?  Souvenez-vous des paroles que je mettais dans la bouche de Mgr Fellay comme future annonce à l’issue de la Croisade ?  N’est-ce pas l’essentiel de ce communiqué du 28 juin disant à peu près la même chose ?

J’en suis maintenant à me demander si la reconnaissance ne pourrait avoir lieu plus tôt que le 22 août 2017…  Cela arrive, mes amis !

Dieu vous bénisse,
Father Girouard

 

____________

 

L’analyse qu’en donnait Marguerite sur Christus vincit :

 

Le 28 juin, à l’issue de la réunion des Supérieurs de la fsspx, le Supérieur Général a envoyé une déclaration à tous les membres de la fsspx.

Dans l’état présent de grave nécessité de l’Eglise, qui lui donne le droit de distribuer les secours spirituels aux âmes qui recourent à elle, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X ne recherche pas avant tout une reconnaissance canonique à laquelle elle a droit parce qu’elle est catholique. La solution n’est pas simplement juridique. Elle relève d’une position doctrinale qu’il est impératif de manifester.

http://www.dici.org/actualites/declaration-du-superieur-general-a-tous-les-membres-de-la-fraternite-saint-pie-x-a-lissue-de-la-reunion-des-superieurs-majeurs-a-anzere-valais-le-28-juin-2016/

Nous savons tous ce qu’a déclaré Mgr de Galarreta le 2 juillet à Paris :

J’ai avec moi la lettre qui m’a été donnée par Son Excellence Monseigneur Fellay, où la Congrégation de la doctrine de la Foi nous dit, a dit à Monseigneur, que nous pouvons procéder aux ordinations sans demander la permission des Ordinaires du lieu ; qu’il suffit de leur donner les noms des ordonnés, chose que nous ferons bien sûr, opportunément. Alors nous ne sommes ni schismatiques, ni des illégaux.

http://laportelatine.org/mediatheque/sermonsecrits/galarreta_160702_st_nicolas_sabur/galarreta_160702_st_nicolas_sabur.php

 

Croirons-nous les paroles ou les actes ?

D’autre part, à quel aspect de ce texte le Pape actuel correspond-il ?

Lorsque saint Pie X condamne le modernisme, il ramène toute l’argumentation de l’encyclique Pascendi a un principe initial : l’indépendance. Or voici que désormais le monde emploie tous ses efforts pour changer l’axe autour duquel il doit tourner. Et il est évident pour les catholiques, comme pour ceux qui ne le sont pas, que la Croix n’est plus cet axe. Paul VI l’a très bien dit, c’est l’homme

Discours de clôture du concile Vatican II, 7 décembre 1965

 

Et pourtant, ce texte se termine ainsi :

Est-ce vraiment le moment de la restauration générale de l’Eglise ? La Divine Providence n’abandonne pas son Eglise dont le chef est le Pape, vicaire de Jésus-Christ. C’est pourquoi un signe incontestable de cette restauration sera dans la volonté signifiée du Souverain Pontife de donner les moyens de rétablir l’ordre du sacerdoce, de la foi et de la Tradition, – signe qui sera, de surcroît, le garant de la nécessaire unité de la famille de la Tradition.

 

Nous n’en sommes plus à une contradiction près … C’est la folie libérale : 2+2 = 4 … ou 5 … Une fois de plus, Mgr Williamson est bien clairvoyant dans son dernier Kyrie Eleison :

Par exemple, le bon site hispanique « Non Possumus » fait remarquer que là où le Communiqué du 29 juin met ses espérances dans un Pape « qui favorise concrètement le retour à la Sainte Tradition » (2+2=4 ou 5 ), ce n’est pas la même chose qu’un Pape « qui est revenu à la Tradition » (2+2=4, et exclusivement 4).

http://stmarcelinitiative.com/email/fr-commentaire-eleison-par-mgr-williamson-numero-cdlxx-470.html

Galerie | Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.